Avec plus de 23 espèces de cétacés dans ses eaux, l’Islande est un endroit idéal pour observer les baleines. C’est même aujourd’hui la capitale européenne pour cette activité. Ce guide vous dit tout sur le déroulement d’une journée d’observation des baleines mais aussi sur la place de la baleine dans la société islandaise d’aujourd’hui.

Réserver une excursion

Combien coute une excursion : observation de baleines ?

marina888lyakun - Pixabay
  • Comptez généralement entre 10000.00 ISK | 73.35 EUR et 12000.00 ISK | 88.02 EUR pour une sortie de 3 heures en mer.
  • Depuis certaines villes comme Holmavik dans les fjords de l'ouest, il y a des sorties de 2 heures pour 7300.00 ISK | 53.54 EUR.
  • Pour une excursion en zodiac, les prestations sont d’environ 22000.00 ISK | 161.36 EUR.
  • Avec entre 95% et 99% de voir des baleines, la plupart des compagnies garantissent un remboursement ou vous proposeront une nouvelle sortie si jamais vous n’en apercevez pas.

Faut-il réserver en avance ?

Les sorties se sont font sur des bateaux avec une capacité limitée alors que 20% des touristes font cette activité. Il est préférable de réserver en avance surtout en l’été pour avoir le choix des horaires. De plus, les compagnies proposent l'annulation gratuite jusqu'à 24h avant le départ avec un remboursement intégral. Evidemment, pour votre sécurité, les sorties dépendent des conditions météoroliques en mer. A Reykjavik et à Husavik, si vous êtes flexibles sur les horaires et la compagnie, il est envisageable de réserver la veille ou le jour même mais vous prenez un risque. Vous pouvez réserver sur :

  • Guide To Iceland : une agence islandaise qui regroupe presque toutes les compagnies. Le site est traduit en français.
  • Sur le site des compagnies (les liens sont sur la carte maps ci-dessous).
  • En vous rendant sur place : les compagnies possèdent des bureaux de ventes proche des ports.

Les prestations se valent et les guides passent d’une compagnie à une autre selon les besoins. Ils sont tous anglophones et passionnés par leur travail. Certaines compagnies à Husavik proposent des bateaux en bois avec un moteur électrique ou même un voilier avec un bilan carbone neutre.

Quand réserver ?

Rorqual à bosse - adriankirby - Pixabay

La meilleure période pour observer les baleines est entre mai et septembre. En dehors de cette période vous avez plus de 90% de chance d'en voir mais le taux grimpe au printemps et en été car de nombreuses baleines migratrices reviennent dans les eaux islandaises. En effet le retour des beaux jours coïncident aussi avec le retour des poissons et des planctons : les repas préférés des baleines.

Où observer des baleines en Islande ?

Dans l’absolu, il est possible d’observer des baleines partout en Islande, à commencer par Reykjavik. Néanmoins il existe des zones plus propices pour certaines espèces et où les chances sont maximales.

Reykjavik
L’excursion part du port de la capitale en direction des eaux au large.
  • Espèces fréquentes : La baleine de Minke, le dauphin à nez blanc et le marsouin commun.
  • Période : départ toute l'année
  • Budget : environ 11000.00 ISK | 80.68 EUR
  • En savoir plus
Husavik
Tout au Nord de l'île, Husavik est le lieu le plus reconnu pour observer les baleines.
  • Espèces fréquentes : les baleines à bosse, la baleine de Minke, la baleine bleue et le dauphin à nez blanc.
  • Période : départ de mai à novembre
  • Budget : 10500.00 ISK | 77.01 EUR
  • En savoir plus
Akureyri
Deuxième plus grande ville du pays.
  • Espèces fréquentes : les baleines à bosse, baleine de Minke, marsouin commun et le dauphin à nez blanc.
  • Période : départ toute l'année
  • Budget : 11000.00 ISK | 80.68 EUR
  • En savoir plus
Hauganes
  • Espèces fréquentes : les baleines à bosse, baleine de Minke, marsouin commun et le dauphin à nez blanc.
  • Période : départ de avril à décembre
  • Budget : 10000.00 ISK | 73.35 EUR
  • En savoir plus
Dalvik
Petit village dans le Nord de l’Islande au bord du fjord Etjafjördur. Très peu fréquenté à cause de sa situation géographique. La compagnie propose une partie de pêche et un barbecue au retour.
  • Espèces fréquentes : les baleines à bosse, baleine de Minke, marsouin commun et le dauphin à nez blanc.
  • Période : départ de mai à novembre
  • Budget : 10000.00 ISK | 73.35 EUR
  • En savoir plus
Holmavik
Si vous êtes de passage dans les Fjords de l'Ouest, Homalvik est un bon endroit pour partir en excursion.
  • Espèces fréquentes : les baleines à bosse, petit rorquals et le dauphin à nez blanc.
  • Période : départ de juillet à septembre
  • Budget : 7500.00 ISK | 55.01 EUR
  • En savoir plus
Olafsvik
L'observatoin de baleines depuis la péninsule de Snaefellsnes
  • Espèces fréquentes : orque, baleine de Minke, marsouin commun et dauphin à nez blanc.
  • Période : départ de avril à octobre
  • Budget : 10000.00 ISK | 73.35 EUR
  • En savoir plus

Quelques conseils

Lunette Seetroën contre le mal des transports
Vêtements
Habillez-vous chaudement même s’il fait très beau et chaud sur la terre ferme car le vent fera rapidement descendre la température ressentie. Vêtements et chaussures imperméables idéalement.
Mal de mer
Si la mer est agitée, l’équipage vous proposera un cachet mais cela ne fonctionne pas toujours. Vous pouvez vous procurer des médicaments dans une pharmacie en demandant du Postafen ou de la Dramamine. En France, vous pouvez trouver du Merclam. Consultez le pharmacien dans tous les cas. Connaissez-vous les lunettes Seetroën ? Ce sont des lunettes conçues par le constructeur automobile Citroën pour lutter contre le mal du transport dont le mal de mer. Nous n’avons pas trouvé de retour d’utilisateurs pour une utilisation en mer. Style ou santé, il faudra choisir.

En suivant les conseils ci-dessous, vous pouvez diminuer les risques d'être malade en mer

  • se couvrir : le froid est la première cause d’un mal de mer.
  • Se nourrir : contrairement aux idées reçues, il est préférable d’avoir l’estomac rempli.
  • S’hydrater : de l’eau et éviter l’alcool.
  • Être en pleine forme : dormez bien la veille et si vous êtes fatigués, faites une petite sieste à bord.
  • Une sortie en mer peut être stressante. Rassurez-vous au maximum en posant les questions à l’équipage. Ils sont là pour ça.
  • Rester dehors et non dans la cabine. Regardez l’horizon et si possible, fixez un point.
  • Il existe des patchs pour les adultes à mettre derrière l’oreille. Consultez votre pharmacien.

La place de la baleine dans la culture islandaise

Dans son article consacré à la baleine, GuideToIceland rappelle la présence d’un sorcier-baleine dès la saga d'Olaf Tryggvason dans la Heimskringla. Ce sorcier-baleine, envoyé par le roi Harald, avait pour objectif de conquérir l’Islande. Malheureusement pour lui les esprits de la terre ont déjoué son plan.

Keiko

Le cétacé le plus célèbre de l’île n’est pas une baleine mais une orque. Il est rare d’en voir sur les côtes islandaises. Cette orque mâle, nommée Keiko est connu pour son rôle dans Sauvez Willy sortie en 1993. Le grand public connait moins son histoire . Keiko a été capturé en 1979 dans un fjord à l’est de l’Islande alors qu’il n’avait que deux ans. Il a été vendu à un aquarium islandais avant d’être transféré au Marineland au Canada où il apprendra à divertir le public. En 1985, il sera une nouvelle fois transféré dans un parc d’attraction au Mexique. C’est sa notoriété dans les films Sauvez Willy qui a attiré l’attention du monde sur ses conditions de vie. En 1998, suite à une forte mobilisation, Keiko est renvoyé en Islande en avion-cargo. En effet la Warner, société productrice du film, a subi une pression énorme du grand public. Après, une phase de réadaptation, Keiko retrouve la liberté. Malheureusement il est difficile d’effacer 20 ans de captivités. Keiko ne semble pas en mesure de chasser par lui-même. Il réapparait rapidement seul dans un fjord en Norvège à la recherche d’une présence humaine. Durant l’hiver 2002, Keiko décédera à l’âge de 27 ans d’une pneumonie pulmonaire.

Des orques et petits rorquals continuent d'être capturés afin de divertir le public dans des Marineland. Vous doutez encore de l'effet néfaste de garder un orque en captivité ? Jetez un oeil sur le documentaire Blackfish. Disponible sur Amazon et Netflix.

La chasse à la baleine

C’est une pratique qui date du 12iéme siècle et qui est ancrée dans la culture islandaise (article wikipedia.org sur le sujet). Le tourisme, à travers l’observation des baleines a permis de démontrer que protéger les cétacés était plus profitable sur le long terme que de les tuer. L’opinion public est aujourd’hui majoritairement défavorable à la chasse aux baleines. D’ailleurs les Islandais consomment aujourd’hui moins de 2% de la production. Le reste est exporté au Japon ou pour nourrir les touristes. Peut-être qu’un jour l’activité sera totalement interdite mais le chemin reste encore long. En février 2019, les autorités islandaises ont décidé d’augmenter les quotas , officiellement à des fins scientifiques.

L’ingérence internationale sur le sujet est mal perçue. Le changement devra être appuyé par l’opinion public local. Des associations islandaises oeuvrent dans ce sens pour convaincre les derniers réfractaires (81% des islandais n'achètent jamais de viandes de baleines) que l’avenir de l’Islande se trouve dans le tourisme de la baleine.

En tant que touriste, vous pouvez contribuer en refusant de manger de la viande de baleines. Privilégiez par exemple les restaurant qui se sont engagés à ne pas en proposer. Et partagez l'information autour de vous !

Les espèces les plus communes

Il y a plus de 23 espèces de baleines dans les eaux islandaises. Ci-dessous les 8 espèces les plus fréquemment visibles lors des excursions d'après icewhale.is

Orque
  • Taille : jusqu'à 8 m
  • Poids : jussqu'à 8 tonnes
  • Vitesse : jusqu'à 50 km/h
Roqual commun
  • Taille : jusqu'à 26 m
  • Poids : jussqu'à 80 tonnes
  • Vitesse : jusqu'à 30 km/h
Cachalot
  • Taille : jusqu'à 20 m
  • Poids : jussqu'à 50 tonnes
  • Vitesse : jusqu'à 30 km/h
Cachalot
  • Taille : jusqu'à 20 m
  • Poids : jussqu'à 50 tonnes
  • Vitesse : jusqu'à 30 km/h
Dauphin à bec blanc
  • Taille : jusqu'à 3 m
  • Poids : jussqu'à 180-300 kg
  • Vitesse : jusqu'à 20 km/h
Marsouin commun
  • Taille : jusqu'à 2 m
  • Poids : jussqu'à 70 kg
  • Vitesse : jusqu'à 23 km/h
Baleine à bosse
  • Taille : jusqu'à 17 m
  • Poids : jussqu'à 30 tonnes
  • Vitesse : jusqu'à 27 km/h
Baleine de Minke
  • Taille : jusqu'à 10 m
  • Poids : jussqu'à 8 tonnes
  • Vitesse : jusqu'à 34 km/h
Baleine bleue
  • Taille : jusqu'à 27 m
  • Poids : jussqu'à 120 tonnes
  • Vitesse : jusqu'à 39 km/h

Les meilleurs articles sur le sujet

Vous connaissez un super article sur le sujet ?

Si vous avez déniché ou écrit un article complet sur ce sujet, proposez le nous ! Nous affichons uniquement les 5 meilleurs articles.

Ajouter un lien

itinego

Créateur du site Itinego

Ce guide vous a-t-il aidé ?

Avis : 5/5 (7 vote(s))


Partagez ce guide


Commentaires


Connectez-vous pour ajouter un commentaire

Me connecter M'inscrire