Que savez-vous de l’histoire de la Corée ? Pas grand chose ? Pas d'inquiétude, nous allons essayer de vous en donner les grandes lignes en 8 grandes étapes qui ont marqué le passé du Pays des Matins Frais.

Cet article vous est proposé par Elise Ducamp, qui est également l'auteure de l'excellent "Quelque chose de CORÉE DU SUD", un livre qui vous aidera à comprendre l'histoire et la culture de ce magnifique pays.

Etape 1 - le royaume mythique de Gojoseon

Nous sommes en -2300. Hwanung, fils du dieu du Ciel, descend sur terre et offre l’humanité à une ours qui a réussi à vivre 100 jours en ne se nourrissant que de vingt gousses d’ail et d’un paquet d’ambroise. Peu de temps après, cette ours devenue femme donne naissance à Tangun, le premier coréen et le fondateur du royaume de Gojoseon…

Si cela ne s’est sans doute pas passé exactement de cette manière, l’existence de ce premier royaume a été prouvé scientifiquement. Il se situe au niveau de ce qui est aujourd’hui la Corée du Nord (les nord-coréens ont d’ailleurs annoncé il y a quelques années la découverte du tombeau de Tangun au mont Paekju… mais personne n’est allé vérifier)

Etape 2 - Les Trois Royaumes

Après quelques petits retournements de situation, le petit royaume de Silla, situé au sud-est de la péninsule coréenne, parvient à obtenir son indépendance par rapport à l’empire chinois au Ier siècle. Suivant le même exemple, les royaumes de Goguryeo et de Baekje font également sécession : la période des Trois Royaumes débute. Goguryeo, Silla et Baekje vont ainsi prospérer jusqu’au VIIe siècle.

Carte histoire des Trois Royaumes - crédit : Wikipédia : History of Korea-Three Kingdoms Period-375 CE
Note : Il se peut que vous entendiez parler du quatrième royaume de Gaya qui est en fait une confédération de cités-États (Bon Gaya, Dae Gaya...) qui n'a jamais eu le statut d'un état centralisé.

Etape 3 - Silla unifié

Si les Trois Royaumes vont “prospérer”, ils vont aussi passer pas mal de temps à se faire la guerre entre eux... Au VIIe siècle, le royaume de Silla parvient ainsi à conquérir Baekje et le sud de Goguryeo. Tributaire de la dynastie des Tang chinois, ce nouveau royaume de Silla dit “unifié” va rapidement se développer alors que de l’autre côté de la frontière, l’extrême Nord de l’ancien royaume de Goguryeo devient le royaume de Balhae et s’allie à l’empire Japonais.

Crédit : Wikipédia : History of Korea-Inter-country Age-830 CE

Mais les tensions internes et externes sont très fortes : le système de castes sociales très rigides est à l’origine de fortes révoltes sociales et d’une sacrée instabilité politique (20 rois se succèdent en 150 ans sur le trône de Silla), les Khitans arrivant de Mongolie envahissent Balhae… en 915, retour à la case départ : les Trois Anciens Royaumes sont recréés presque à l’identique face à la crise politique.

Crédit : Wikipédia : History of Korea-Later three Kingdoms Period-915 CE

Etape 4 - Goryeo : l’unification de la péninsule

Il faudra attendre 936 pour que les Trois Royaumes soient enfin unifiés sous le nom de Goryeo par Wang Geon. Après avoir défait l’empire Khitan (le plus puissant à l’époque), Goryeo connaît un âge d’or mais au XIIIe siècle, les tentatives de re-invasions mongoles qui n’ont jamais cessé commencent à affaiblir le royaume... Après 30 ans de guerre, Goryeo finit par se rendre et prête allégeance à Kublai Khan, le chef des Mongols.

Etape 5 - Joseon

Au milieu du XIVe siècle, Goryeo se lance dans une grande bataille pour reconquérir ses territoires du nord… Le général Yi Seong-Gye qui a pour ordre d’attaquer la Chine décide, à mi-chemin, qu’il préfère en fait faire demi-tour et organiser un coup d’état ! Ce qu’il fait : il prend le contrôle du royaume de Goryeo, le rebaptise Joseon (en référence à Gojoseon, le royaume légendaire), déplace la capitale à Hanyang (l’actuelle Séoul) et prend le nom de Roi Taejo.

Ce nouveau royaume résiste tant bien que mal aux envahisseurs avant de céder à la Chine Mandchoue dont il devient un état tributaire. Dès lors, le royaume de Joseon adopte une politique isolationniste, refusant tout contact avec des pays étrangers d’où son surnom de « royaume ermite ». Mais cela ne suffira pas à le protéger : il est envahi en 1910 par les troupes japonaises.

Etape 6 - L’occupation japonaise

Entre 1910 et 1945, la Corée est sous domination japonaise que ce soit d’un point de vue militaire (présence de troupes japonaises sur le territoire), économique (utilisation des matières premières, exploitations des richesses pour le Japon…) ou culturelle (interdiction de parler coréen…). Il s’agit d’une période très sombre qui a marqué de manière indélébile les relations entre les deux pays. Il faudra attendre la fin de la Seconde Guerre Mondiale et la défaite du Japon pour que la Corée retrouve sa “liberté”.

Etape 7 - La guerre de Corée

Et on met des guillemets à “liberté” car à peine la Seconde Guerre Mondiale terminée, les Etats-Unis et l’URSS décident de tracer une ligne de démarcation coupant la péninsule coréenne en deux le long du 38e parallèle : la zone nord sera sous influence russe et la zone sud sous influence américaine. Le Nord et le Sud se constituent donc chacun en état indépendant alors que des familles se retrouvent séparées par une frontière infranchissable du jour au lendemain.

Le 25 juin 1950, les troupes nord-coréennes envahissent Séoul. Les Américains ripostent en faisant attaquer leur flotte à Incheon. Un engrenage idéologique se met en place entraînant une guerre de 3 ans. L’armistice est signé en 1953 mais à ce jour, aucun traité de paix n’a été signé… L’évolution récente des échanges entre Corée du Nord et Corée du Sud pourrait laisser penser que cette étape sera peut-être franchie d’ici la fin de l’année… à voir !

Etape 8 - La Corée contemporaine

A la fin de la guerre de Corée, la Corée du Sud se revendique comme une République (qui sera en fait une autocratie menée par le dictateur Park Chung-hee (1962-1979)). A cette période, l’Etat investit beaucoup d’argent dans le secteur privé permettant à la Corée du Sud de connaître un boom économique sans précédent : du PIB du Ghana, la Corée devient la douzième puissance mondiale. Après la crise financière asiatique de 1997, la Corée du Sud se concentre sur son soft power (la vague hallyu et la high-tech) et étend son influence culturelle et économique sur l’Asie, l’Amérique, le Moyen-Orient et aujourd’hui l’Europe.

Les meilleurs articles sur le sujet

Vous connaissez un super article sur le sujet ?

Si vous avez déniché ou écrit un article complet sur ce sujet, proposez le nous ! Nous affichons uniquement les 5 meilleurs articles.

Ajouter un lien

Elise

Ce guide vous a-t-il aidé ?

Avis : 4.39/5 (31 vote(s))


Partagez ce guide


Commentaires


Connectez-vous pour ajouter un commentaire

Me connecter M'inscrire